• vers la pente fatale ?

    Un nouveau départ

    Cela fait maintenant trois mois que j'ai acheté la version 8 du jeu "Warhammer, le jeu des batailles fantastiques" sortie en juillet 2010.

    Durant cette période, qui relança mon activité de wargamer placée entre parenthèses durant quelques années, et ayant pratiqué plusieurs batailles afin de tester cette nouvelle version fraichement moulée de chez Games Workshop, mes adversaires et moi mêmes nous sommes mis d'accord sur un point: Warhammer, c'est plus ce que c'était.


     

     Etant un adepte de Warhammer depuis 1997, j'ai commencé avec la version 5, version Ô combien critiquée par beaucoup pour son aspect brutal et libéré.
    En effet, les batailles que nous faisions à l'époque se déroulaient d'une façon considérablement dynamique, ce qui est souvent décrit par certains, surtout les jeunes joueurs n'ayant connu que les dernieres versions, comme étant un jeu bourrin reservé à des joueurs simplistes.

    Ce qui, bien sur, est totalement faux, et je vais vous le démontrer.

    Quand je dis que le jeu était dynamique, j'entend par la le fait que les troupes, les objets magiques, la phase de magie, la mobilité des régiments, tout nous exposait à la surprise permanente et rendait le jeu extremement changeant.
    La téléportation des mages, les volants atteignant l'autre bout de la table en 2 tours de jeu, les objets qui tuaient en 1 coup les personnages de 500 pts.... Ne sont qu'un aperçu de ces constantes dynamiques de Warhammer v5.

    En effet, une partie pouvait se terminer en deux tours si un des joueurs ne prenait pas garde.

    Nous n'avions pas le temps de nous ennuyer pour la simple et bonne raison que Warhammer V5 provoquait chez nous de réelles extériorisations et sueurs froides.

    Bien sur tout cela peut sembler dépassé aujourd'hui....

    Mais imaginez en 2012 des wargames pouvant provoquer une libération catharsique semblable à celle de la période antique et de ses arènes de gladiateurs ?
    Bien sur certains vont penser que j'idéalise un peu mon propos, mais dans les fait, grâce à sa dimension de jeu de rôle combiné au wargame pur et dur, Warhammer v5 a su faire en sorte que les joueurs se sentent réellement dans la peau d'un véritable général d'armée menant ses troupes au combat.

    Peux t on parler alors de véritable simulation fantastique en jouant à Warhammer ?,
    Moi je pense que oui, mais ce qui est sur en revanche, c'est que je ne retrouve pas les mêmes sensations dans la version 5 et la version 8 de Warhammer.

    Pourquoi ?


    Et bien parce que désormais on se contente de manier des pavés gigantesques d'infanterie ou de cavalerie, de savoir comment charger tel flanc, avec telle règle spéciale pour chaque régiment, tel objet magique, et cela est valable pour toutes les armées de warhammer, ce qui au final n'est pas différent d'autres jeux beaucoup moins chers et beaucoup plus développés que warhammer.

    Donc si toutes les armées obéissent désormais à une stratégie globale similaire: infanterie, cavalerie, machines, monstres et que le meilleur est celui qui saura le mieux placer ses troupes, pourquoi ne pas aller vers un wargame Napoléonien ?

    Je veux dire que, en restant objectif, avec une telle stratégie, autant se tourner vers un jeu comme Risk ou encore des jeux basés sur la conquête de Rome... Parce que la ça serait l'éclate totale !

    Warhammer est fait pour manier des héros surpuissants, des monstres légendaires, controler des sorciers malefiques afin de lancer des boules de feu embrasant le champ de bataille.
    Or, tout cela n'est plus palpable dans les dernieres versions de Warhammer tellement le réalisme a tourné à son paroxysme; au point que tout l'aspect héroique et magique ne permettent plus de faire pencher la bataille en faveur d'un des deux camp.

    Tel est le véritable esprit Warhammer: Entretenir des situations fantastiques que l'on puisse presque toucher du bout des doigts, et ce malgré que l'on sache très bien qu'il ne s'agit que de fiction.

    Le fantastique et le fabuleux ne sont désormais plus présents (nous ne parlons pas des figurines entendons nous bien...), et ceci paradoxalement au fait que Games workshop nous sorte régulièrement toute une gamme de monstres plus ou moins dégénérés, mais qui, pour moi, ne suffiront pas à m'immerger dans ce nouveau monde qu'est devenu warhammer.

     

    Ca date mais c'est toujours aussi bon !

     

    Pensant que j'étais tout simplement devenu trop vieux pour ca, j'ai donc réessayé la version 5, comme ça, juste pour voir, pour déconner.
    Après tout qu'avais je à perdre ?

    La table bardée de décors, et les troupes déployées, nous débutâmes alors une partie, et la magie se produisit, sans même un effort d'adaptation nous fûmes imméditement intégré dans l'ambiance festive et chaleureuse que produisaient alors les batailles d'antan.

    Mais, me direz vous, la v5 date tout de même de 1995, qu'en est il des versions intermédiaires ? Pourquoi avoir attendu tout ce temps pour enfin pousser mon "coup de gueule" ?

    Et bien c'est très simple, à l'époque j'avais encore l'esprit naif,  je croyais comme beaucoup que GW cherchait à satisfaire les besoins de la communauté en terme de jeu, en terme d'histoire des races (cela est très important dans un jeu comme warhammer), en terme de prix et qualité des figurines, et surtout en terme de respect de ses valeurs fondamentales.

    Acceptant cela sans broncher, je me rangea donc dans la catégorie des meilleurs clients GW,  je vis passer les versions devant moi, se dégradant régulièrement l'une après l'autre, sans que cela me fasse sourciller le moindre du monde.

    Pour moi, il était évident qu'il FALLAIT avoir les derniers Livres d'armée, ainsi que les dernières figurines les plus chères, car si l'on avait pas les dernières règles on était exclu du cercle social, on était tout simplement Has been.

    Et ça, Games Workshop le savait.

    Il semblerait donc que GW ait raté le coche, en tentant de revenir sur des bases saines avec la v8, mais, peut être par frilosité, n'aient également pas eu le courage de sauter le pas au nom d'un équilibre jamais respecté.

     

    A SUIVRE

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :